News

Recent Facebook posts 

It’s MS Awareness Month and we want to highlight some of the novel research underway at the CRU. MS is a chronic disease in which the immune system attacks the myelin sheath which surrounds and protects the nerves. Over time, as a result of the disease, this covering may be replaced with scar tissue which can lead to problems with vision, memory, balance and mobility. One of the limitations with the current higher efficacy treatments for MS is that they may suppress the immune system too much, impacting the body’s ability to fight infection. Potential new treatments being tested at the CRU using enzymes called BTK inhibitors hope to target the body’s immune response more selectively. To learn more, watch the full interview: bit.ly/msbtkglob.To see all the MS trials available at the CRU, visit cru.mcgill.ca/ms or contact ms-cru.neuro@mcgill.ca.***C'est le Mois de la sensibilisation à la SP et nous voulons souligner les nouvelles recherches en cours à l’URC. La SP est une maladie chronique dans laquelle le système immunitaire attaque la gaine de myéline qui enveloppe et protège les nerfs. À mesure que la maladie progresse, ce revêtement peut être remplacé par du tissu cicatriciel, ce qui peut entraîner des problèmes de vision, de mémoire, d'équilibre et de mobilité.L'une des limites des traitements actuels hautement efficaces pour la SP est qu'ils peuvent trop supprimer le système immunitaire, ce qui a un impact sur la capacité à lutter contre des infections. De nouveaux traitements potentiels sont à l'étude à l'URC pour cibler la réponse immunitaire de manière plus sélective.Pour en savoir plus, vsionnez l'entrevue : bit.ly/msbtkglob (en anglais).Pour tous les essais sur la SP à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/fr/sp ou contactez ms-cru.neuro@mcgill.ca. #MS #MultipleSclerosis #MSAwarenessMonth #ScleroseEnPlaques #SP #mcgill #theneuro #mn #clinicaltrials The Neuro ... See MoreSee Less
View on Facebook
How can advances in Parkinson’s (PD) research be used to slow progression in the early stages of the disease? Dr. Ron Postuma, a principal investigator at the CRU and a leading researcher in movement disorders discusses how his work investigating the link between PD and REM Sleep Behaviour Disorder started, as well as how research is offering potential new pathways for treatment.Listen to more of this very informative discussion from the World Parkinson Congress here: bit.ly/wpc22.For more on Parkinson’s clinical trials at the CRU, visit cru.mcgill.ca/mvtdis.--Comment est-ce que les avancées dans la recherche sur la maladie de Parkinson (MP) peuvent être utilisées pour ralentir la progression de la maladie quand elle est encore dans ses premiers stades ? Le Dr Ron Postuma, investigateur principal à l’URC et chercheur de premier plan sur les troubles du mouvement, explique comment ses recherches reliant la MP et le trouble du comportement du sommeil paradoxal ont débutées, ainsi que la façon dont des études récentes offrent de nouvelles voies potentielles de traitement. Écoutez cette entrevue informative qui a eu lieu lors du Congrès mondial sur la maladie de Parkinson ici (en anglais) : bit.ly/wpc22.Pour en savoir plus sur les essais cliniques sur la maladie de Parkinson à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/fr/troublesmouvement.#worldparkinsoncongress #parkinsonawarenessmonth #PD #MP #parkinson #neuro #RBD #remsleep #clinicaltrials #clinicalresearchThe Neuro McGill Faculty of Medicine and Health Sciences ... See MoreSee Less
View on Facebook
While the underlying cause of the majority of ALS cases remains unknown, genetic variations linked to ALS have helped focus the development of promising new therapies in recent years. The CRU’s National Programs Manager for Genetic ALS, Kristiana Salmon, and Executive Director Angela Genge are working with a group of internationally renowned ALS clinicians to advocate for more widespread genetic testing in ALS.Their position paper, calling for genetic testing to be offered to all people diagnosed with ALS, was recently published in Brain as a Special Commentary.Read the article at bit.ly/braingenALS.To learn about ALS clinical trials at the CRU, visit cru.mcgill.ca._____Alors que la cause sous-jacente de la majorité des cas de la SLA reste inconnue, les variations génétiques liées à cette maladie neurologique progressive ont permi de focaliser le développement de nouvelles thérapies prometteuses au cours des dernières années. La responsable des programmes nationaux pour la SLA génétique à l'URC, Kristiana Salmon, et la directrice exécutive la Dre Angela Genge travaillent avec un groupe de cliniciens de renommée internationale pour plaider en faveur d'un dépistage génétique plus répandu pour la SLA.Leur prise de position, appelant à proposer un dépistage génétique à toute personne diagnostiquée avec la SLA, a récemment été publiée dans la revue scientifique britannique Brain en tant que commentaire spécial.Pour lire l'article complet (en anglais seulement), consultez bit.ly/braingenALS.Pour en savoir plus sur les essais cliniques sur la SLA à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/fr/sla-2.#ALS #SLA #neurodegenerativedisease #strongerthanALS #scleroselateraleamyotrophique #amyotrophiclateralsclerosis@theneuromni @McGillFacultyofMedicine@ALSCanada @slaquebec ... See MoreSee Less
View on Facebook
It’s Essential Tremor awareness month. This common movement disorder is estimated to affect almost 25 million people worldwide, according to a recent article in the Journal of Global Health. While it is not a life-threatening condition, it is life-altering. Individuals affected will often lose the ability to perform simple tasks like grooming, eating, driving and typing, greatly impacting their quality of life. The median age for the onset of Essential Tremor is 45, but it can affect anyone at any age – even children.The CRU at The Neuro will be launching its first ever trials for Essential Tremor later this year. For more information, contact the Movement Disorders Team at neurocog-cru.neuro@mcgill.ca or visit cru.mcgill.ca/mvtdis.***C'est le mois de la sensibilisation au tremblement essentiel. Selon un article récent du Journal of Global Health, ce trouble du mouvement affecterait près de 25 millions de personnes dans le monde. Bien que cette condition ne menace pas la vie de la personne atteinte, elle a un impact majeur sur sa qualité de vie. Les personnes touchées perdront souvent la capacité d'effectuer des tâches simples comme s’habiller, manger, conduire. L'âge médian d'apparition du tremblement essentiel est de 45 ans, mais il peut affecter n'importe qui à tout âge, même les enfants.L’URC du Neuro lancera ses tout premiers essais pour le tremblement essentiel plus tard cette année. Pour plus d'informations, contactez l'équipe des troubles du mouvement à neurocog-cru.neuro@mcgill.ca ou visitez cru.mcgill.ca/fr/troublesmouvement.#essentialtremor #movementdisorder #ietf #neurological #neuroscience #clinicaltrials #mcgill #theneuroThe Neuro McGill Faculty of Medicine and Health Sciences International Essential Tremor Foundation ... See MoreSee Less
View on Facebook
« J'adore la recherche. J'ai travaillé plusieurs années comme assistante pour des recherches épidémiologiques, et j'ai également participé à des recherches pré-cliniques sur des souris pendant ma maîtrise. Mais le contact que j'avais avec les patients en tant que physiothérapeute me manquait. Mon rôle actuel me permet de trouver un équilibre entre ces deux pôles. Ce que j'apprécie le plus à l’URC, c'est de pouvoir aider les patients en proposant des thérapies de pointe qui sont encore en développement », déclare Raquel Farias, coordonnatrice de la recherche clinique pour l'équipe neuromusculaire de l’URC. Elle est titulaire d'une maîtrise en neurosciences de l’Université McGill et d'un baccalauréat en physiothérapie de l'Université catholique pontificale de Rio Grande do Sul. Elle est également certifiée en tant que physiothérapeute, chiropraticienne et acupunctrice au Brésil.Pour en savoir plus sur les essais neuromusculaires à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/fr/nm-2.---“I love research. I worked for several years as a research assistant conducting epidemiological research, and I also was involved in pre-clinical research on mice during my Master’s; but I missed the contact I used to have with patients as a physiotherapist. My current role balances those two sides. What I appreciate most at the CRU is helping patients by offering cutting-edge therapies that are in development,” says Raquel Farias, a clinical research coordinator for the neuromuscular team at the CRU. She holds a Masters in neuroscience from McGill, and a BA in physiotherapy from Pontifical Catholic University of Rio Grande do Sul. She is also certified as a physiotherapist, chiropractor and acupuncturist in Brazil.To learn more about neuromuscular trials at the CRU, visit cru.mcgill.ca/nm.#neuromuscular #neuroscience #neurologicaldisorder #clinicalresearch #montrealneuro #clinicalresearchunit #mcgill #mni #clinicaltrials #cru #theneuro @theneuromni @McGillFacultyofMedicine ... See MoreSee Less
View on Facebook
Et si nous pouvions réduire le temps nécessaire pour démarrer un essai clinique et ainsi permettre aux patients d'accéder plus rapidement à de nouvelles thérapies ? C’est justement ce que souhaite faire un programme pilote de CATALIS Québec. Leur service d'évaluation ACCÉLÉRÉE utilise un processus innovant pour autoriser en seulement 8 semaines les essais cliniques parrainés par des sociétés pharmaceutiques partenaires – un délai des plus rapides parmi ceux des essais internationaux.L'URC du Neuro est fière d'avoir été sélectionnée comme l'un des 15 sites participants pour tester le nouveau programme. Ce service permettra à l’URC d'accélérer l'accès à de nouveaux traitements expérimentaux pour les personnes atteintes de troubles neurologiques ; un objectif important dans le cas de maladies qui progressent rapidement ou lorsqu’il n'existe encore aucun traitement approuvé. À propos du service d’évaluation ACCÉLÉRÉE de Catalis : bit.ly/catalis0322f.Pour les essais en recrutement à l’URC : cru.mcgill.ca/fr/essais.__What if we could reduce that time it takes to kickstart a clinical trial and allow patients to access novel therapies faster? That's part of the impetus behind a new pilot project from CATALIS Quebec. Their FAST TRACK evaluation service uses an innovative process to authorize clinical trials sponsored by partner pharmaceutical companies in just 8 weeks -- among the fastest approvals for international trials.The CRU is proud to have been selected as one of 15 participating sites to test the new program. This service will allow the CRU to speed up access to novel treatments for individuals with neurological conditions –- a crucial goal when there may be no approved therapy for their disease or when patients are progressing rapidly.More on the FAST TRACK program: bit.ly/catalis0322. For recruiting trials: cru.mcgill.ca/trials.The Neuro Christian Dubé - Député de La Prairie - Assemblée nationale Pierre Fitzgibbon - Député de Terrebonne ... See MoreSee Less
View on Facebook
L’équipe de l'URC du Neuro est reconnaissante envers Brain Canada de soutenir la recherche translationnelle, comme l'essai REALS-1. Grâce à une subvention à la découverte, nous étudions un médicament existant, l’énoxacine, qui pourrait avoir un impact sur la SLA. Les personnes atteintes de la SLA sporadique ou familiale sont connues pour avoir une diminution des niveaux de microARN dans leurs motoneurones. Il a été démontré que l'énoxacine a un impact sur l'activité enzymatique de Dicer dans les modèles cellulaires et animaux et ainsi de restaurer les niveaux de microARN. L'espoir est que l'énoxacine puisse également aider à restaurer ces niveaux chez les personnes atteintes de la SLA.Cet essai est ouvert aux adultes atteints de la SLA, peu importe le moment où leurs symptômes ont commencé. Pour en savoir plus, contactez als-cru.neuro@mcgill.ca ou visitez cru.mcgill.ca/fr/sla-2.#braincanada #discovery #ALS #SLA #clinicalresearch #essaiscliniques #clinicaltrialsBrain CanadaSociété de la SLA du Québec - ALS Society of QuebecUn partenariat international entre le Canada et l'Israël a entrepris d'importants travaux pour déterminer si un médicament connu se prêterait bien au traitement de la #SLA. Grâce aux fonds accordés par le biais du programme de bourses de découverte de la Société canadienne de la SLA (ALS Canada) et de la Fondation Brain Canada, l'équipe aura les moyens d'approfondir l'analyse de l'enoxacin comme traitement de la SLA. « Le financement offert par la Fondation Brain Canada et la Société canadienne de la SLA permet d'accomplir la recherche translationnelle faisant partie de l'essai clinique. C'est-à-dire, nous déterminerons si le médicament produit bel et bien un effet ciblé, notamment celui d'accroître les niveaux de microARN. » – Dre Angela Genge, The Neurobit.ly/3MPyulj ... See MoreSee Less
View on Facebook