Nouvelles

Messages récents sur Facebook

The most common movement disorder is one that you have probably never heard of. Essential Tremor is eight times more common than Parkinson’s Disease and affects almost 9% of those over 60. It causes an involuntary rhythmic trembling that is triggered by movement, mostly in the hands. Unfortunately, there are few treatments for this progressive disease. The International Essential Tremor Foundation estimates that less than 60 percent of patients are helped by available medications. For the first time at the CRU, trials investigating new therapies for Essential Tremor will begin this fall. Individuals living with Essential Tremor who are not currently well managed on their therapy can be considered for enrollment.Read the full article: bit.ly/essentialtremCRUFor ongoing trials, visit cru.mcgill.ca/mvtdis or email info-cru.neuro@mcgill.ca.__Le trouble du mouvement le plus courant est celui dont vous n'avez probablement jamais entendu parler. Le tremblement essentiel est huit fois plus fréquent que la maladie de Parkinson et touche près de 9 % des personnes de plus de 60 ans.Il provoque un tremblement rythmique involontaire déclenchés par le mouvement, surtout au niveau des mains. Malheureusement, les traitements pour cette maladie évolutive restent limités. La Fondation internationale des tremblements essentiels estime que moins de 60 % des patients sont aidés par les médicaments disponibles.Pour la première fois à l’URC, des essais testant des traitements potentiels pour le tremblement essentiel débuteront cet automne. Les personnes avec un tremblement essentiel qui ne sont pas actuellement bien gérées par leur thérapie pourront être considérés.Lisez l'article complet : bit.ly/essentialtremCRU.Pour les essais en cours, visitez cru.mcgill.ca/fr/troublesmouvement ou contactez info-cru.neuro@mcgill.ca--The Neuro International Essential Tremor Foundation #essentialtremor #movementdisorders #mcgill #clinicaltrials ... See MoreSee Less
View on Facebook
Trouver des moyens plus précis de mesurer l'impact des thérapies expérimentales est une étape cruciale dans le développement de nouveaux traitements pour la SLA. Grâce à une subvention de SLA Canada, la directrice de l’URC, la Dre Angela Genge, collabore avec Gerhard Multhaup, professeur de pharmacologie à l'Université McGill spécialisé dans le développement de biomarqueurs pour les maladies neurodégénératives. La subvention permettra au laboratoire du Dr Multhaup d'étudier les biomarqueurs potentiels qui pourraient être utilisés pour identifier la progression de la SLA avec des mutations SOD1. Les mutations de ce gène l'amènent à produire des protéines mal repliées qui s'accumulent et acquièrent une fonction toxique dans les motoneurones. Une meilleure compréhension de ce mécanisme renforcera notre capacité à cibler le traitement et à tester des thérapies expérimentales.Lire l’article complet sur ALS Canada, bit.ly/simoaFR.Pour les essais sur la SLA à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/als.--Finding more precise ways to measure the impact of investigational therapies is a crucial step in developing new treatments for ALS. Thanks to a grant from ALS Canada, CRU Director Dr. Angela Genge is collaborating with Gerhard Multhaup, professor of Pharmacology at McGill who specializes in the development of biomarkers in neurodegenerative disease.The grant will allow Dr. Multhaup’s lab to investigate potential biomarkers that could be used to identify disease progression in ALS with SOD1 mutations. Mutations in this gene cause it to produce misfolded proteins which accumulate and gain a toxic function within motor neurons. Understanding this mechanism more clearly will boost our ability to target treatment and test investigational therapies. Read the full story: bit.ly/simoaENFor ALS clinical trials, visit cru.mcgill.ca/als.The Neuro ALS Canada Société de la SLA du Québec - ALS Society of Quebec #ALS #SLA #raredisease #ALSCanada #BrainCanada #SOD1 ... See MoreSee Less
View on Facebook
Selon la Fondation des tumeurs cérébrales, le Canada a actuellement l'un des taux d'incidence les plus élevés au monde liés aux tumeurs cérébrales. En raison de la complexité de ces tumeurs , les progrès dans le développement de traitements ont été lents. La recherche et l'innovation sont plus importants que jamais.C’est pourquoi l’URC du Neuro prend part à des essais d’envergure internationale qui testent des traitements potentiels pour mieux gérer le glioblastome. Pour connaître les essais en cours, visitez cru.mcgill.ca/fr/tc ou contactez (514) 398-6907 ou (514) 398-2801.__According to the Brain Tumour Foundation, Canada currently has one of the highest rates of brain tumour incidence in the world. Due to the complexity of brain tumours, progress in developing treatments has been slow. Research and innovation are needed more than ever. That’s why the CRU at The Neuro takes part in international clinical trials testing potential treatments to manage glioblastoma. To learn about ongoing trials, visit cru.mcgill.ca/bt or call (514) 398-6907 or (514) 398-2801.#tumeurscerebrales #glioblastome #BrainTumour #Glioblastoma #mcgill #theneuro #clinicaltrials #rechercheclinique Brain Tumour Foundation of Canada Brain Canada The Neuro ... See MoreSee Less
View on Facebook
Most cases of ALS are considered “sporadic” -- that is, occuring with no previous history. The remaining 5-10% of cases are inherited, so-called familial cases. For sporadic ALS, no clear cause has been identified, but a dozen genes have been found so far related to familial ALS. These offer an important avenue of research and of understanding the disease as a whole.The second most common mutation associated with familial ALS occurs in the SOD1 gene. The CRU at The Neuro is currently running a clinical trial investigating AP-101, a monoclonal antibody which seeks to bind to misfolded forms of SOD1, considered the most likely mechanism driving disease. The hope is that this could be a potential new treatment for this variant. For more information on ALS clinical trials at the CRU, visit cru.mcgill.ca/als or email als-cru.neuro@mcgill.ca.--La plupart des cas de la SLA sont considérés comme "sporadiques" - soit qui surviennent sans antécédent. Les 5 à 10 % de cas restants sont des cas héréditaires, dits familiaux. Pour la SLA sporadique, aucune cause claire n'a encore été identifiée, mais une douzaine de gènes ont été trouvés jusqu'à présent liés à la SLA familiale. Celles-ci offrent une voie importante de recherche et peuvent améliorer notre compréhension de la maladie dans son ensemble.La deuxième mutation la plus courante associée à la SLA familiale se produit dans le gène SOD1. L'URC du Neuro mène actuellement un essai clinique sur l'AP-101, un anticorps monoclonal qui cherche à se lier aux formes mal repliées de SOD1, qui sont considérées comme le mécanisme le plus probable de cette variante. Les chercheurs espèrent que cela pourrait être un traitement potentiel pour cette variante génétique.Pour plus d'informations sur les essais cliniques sur la SLA à l'URC, visitez cru.mcgill.ca/als ou envoyez un courriel à als-cru.neuro@mcgill.ca.The Neuro #ALS #SLA #raredisease #clinicaltrials #livingwithALS #ALSawarenessmonth #SOD1 ... See MoreSee Less
View on Facebook
Le 20 juin est la Journée des soins infirmiers en neurosciences et nous voulons célébrer les infirmiers et infirmières dévoués de l'Unité de recherche clinique du Neuro. Ils prodiguent des soins avec compassion et professionnalisme, et nos patients expriment à quel point ils se sentent pris en charge et soutenus dans les circonstances difficiles auxquelles ils sont confrontés. Nous ne pourrions pas faire ce que nous faisons sans eux !--June 20 is Neuroscience Nursing Day and we want to celebrate the dedicated nursing team of The Neuro Clinical Research Unit. They approach their work with compassion and professionalism and our patients express how much they feel cared for and supported in the challenging circumstances they face. We could not do what we do without them!__#CANN #ACINN #neurosciencenursingday #journeedessoinsinfirmiersenneurosciences #neurosciencenursing #theneuro #clinicalresearchunit #cruThe Neuro Centre universitaire de santé McGill - McGill University Health Centre McGill Nursing Canadian Association of Neuroscience Nurses ... See MoreSee Less
View on Facebook
The CRU's National Programs Manager for Genetic ALS, Kristiana Salmon is one of the dedicated volunteers who will be helping with the Walk to End ALS in Toronto this Sunday, June 12 to raise funds for ALS Canada.Kristiana has worked for over a decade with patients at the CRU and knows first hand how important funding for new research is. It's not too late to participate! Sign up at walktoendals.ca/torontodowntown or look for a walk in your area at walktoendals.ca.--Kristiana Salmon, directrice nationale des programmes pour la SLA génétique à l'URC est l'une des bénévoles dévouées qui participeront à la Marche pour vaincre la SLA à Toronto ce dimanche 12 juin afin de recueillir des fonds pour SLA Canada.Kristiana a travaillé pendant plus d'une décennie avec des patients à l'URC et est bien placé pour savoir à quel point le financement de la recherche est important.Il n'est pas trop tard pour participer ! Trouvez une marche dans votre région à walktoendals.ca/fr.#alscanada #WalktoEndALS#ALSAwarenessMonth💜 Get to know the team! 💜My name is Kristiana Salmon, and I’m so excited to be returning as the Walk Coordinator for the Downtown Toronto Walk to End ALS! I’ve spent the last decade of my career in ALS clinical care and research, and my focus for the last two years has been advocating for improved access to genetic counselling and testing for people living with ALS, both nationally and internationally.I am so excited that the Walk to End ALS is returning in person this year! I look forward to connecting with our local ALS community, both online, and in person at Ashbridges Bay Park in June! ... See MoreSee Less
View on Facebook